Les bambous

Il existe approximativement 1500 variétés de plantes regroupées sous l'appellation très générique de bambous. Certains d'entre eux sont de taille franchement basse et on les qualifie alors aisément de nains, d'autres atteignant des hauteurs dépassant un homme mais qui restent encore raisonnable, puis il y a les fameuses espèces géantes qui offrent un aspect véritablement impressionnant et pouvant atteindre en France jusqu'à 12 m de hauteur et dans leur pays d'origine, le double voire le triple !

Notre propos n'est évidemment pas sur ce site de présenter en détail les différentes espèces de bambous mais plutôt les types les plus fréquemment rencontrés dans les jardins de l'hexagone.


Notamment pour leur résistance à nos climats, mais également par leur distribution généralisée allant de la grande surface aux magasins spécialisés. 

Néanmoins certains bambous bien que très rares sous nos latitudes demeurent assez merveilleux de par leur port extravagant et leur coté exotique. De plus lorsque le chaume torturé ou coloré de quelques uns des plus étonnants vaut largement le coup d'œil. Aussi, bien qu'ils possèdent des cultures un tant soit peu plus délicates nous ne pouvons qu'en recommander l'implantation, pourvu que cela se fasse avec toute l'attention qu'une telle plantation mérite : c'est à dire avec un parement en béton accompagné d'un film en plastique semi rigide, voire dans les cas les moins délicats seulement avec cette bande caoutchouteuse.

Deux systèmes racinaires viennent compléter la panoplie des différences : ceux à racines traçantes, très souvent plantés avec un énorme engouement ces dernières années et grande source de problèmes aujourd'hui dans beaucoup d'espaces verts privés et publics, puis ceux à racines non traçantes également dénommés cespiteux, ce qui signifie simplement qu'ils forment des touffes compactes non extensives ou alors très lentes à s'étendre. 

L'usage que l'on fait des bambous dépendra bien évidemment de leur hauteur. Les très petits seront souvent associés en couvre sol au pied des arbres, tandis que les moyens, les grands et les géants feront de belles haies vertes toutes l'année puisque les bambous sont persistants. 

Ce sont des végétaux qui se divisent très bien, aussi lorsque l'on voudra en récupérer dans le jardin d'un ami il suffira généralement d'un bon coup de bêche pour trancher la motte. La partie extraite sera alors immédiatement replacer dans un terreau léger et sableux qu'on aura préalablement humidifié. Mais comme précisé plus haut en cas d'implantation en pleine terre ne pas omettre de placer immédiatement et sur l'ensemble du pourtour, à minima, une bande de film anti-rhizome faisant au moins 60 cm de large, que l'on enterrera sur 40 ou 50 cm. 

Le fargesia est-il un bambou inoffensif ?

Il est clair qu'en rapport à un bambou traçant, le fargesia reste incontestablement plus tranquille et moins vivace ce qui permet dans l'ultime majorité des cas de se passer de toute tracasserie quant-à la réalisation de travaux de sous bassement lors de sa plantation (pose d'un film anti-rhizome, d'une caisse métallique ou encore d'un socle en béton).

 

Néanmoins comme nous avons pu le constater lors des nombreux chantiers menés en coopération avec l'entreprise Wiss Paysagiste, spécialiste dans l'arrachage, la destruction et la décontamination des sols infestés de bambous traçants, il vaut parfois mieux tout de même poser un léger film anti-bambou, voire simplement un simulacre de barrière anti-rhizome lors de la plantation.


Fort d'une expérience très importante dans le domaine, Wiss Paysagiste, en collaboration avec CK vous accompagne dans tous vos projets concernant la plantation ou l'éradication des bambous. Nous opérons aux alentours de : Nîmes, pays d'Uzes, Montpellier, Lunel, Sommieres, Bagnols sur Ceze. Contactez-nous pour un devis gratuit : 06.68.99.22.35